top of page

Placer son épargne en PER : Impôts réduits, rendements élevés



Placer son épargne en PER : Impôts réduits, rendements élevés


Mis en place le 1er octobre 2019 à travers la loi PACTE, le Plan d’Épargne Retraite (PER) est une réforme qui a pour principal objectif d’augmenter l'attractivité de l'épargne au long cours afin que celle-ci puisse être orientée vers le financement des entreprises.




Ce nouveau plan d'épargne-retraite remplace les anciens dispositifs tels que le PERP et le contrat Madelin (qui devient le PER individuel), le PERCO (le PER collectif) et l’article 83 (le PER obligatoire). Le produit se distingue des anciens dispositifs par le fait qu’il propose un contrat moins complexe. En outre, il est aussi largement plus avantageux que ces derniers en termes de rentabilité et d’atouts fiscaux.



Une fiscalité particulièrement avantageuse, un bon niveau de rendement




En faisant le choix d’un placement en PER, l’épargnant peut bénéficier du système de déduction des versements volontaires. Le principe est assez simple.

Les versements effectués sur le PER peuvent être déduits du revenu imposable du titulaire du contrat. Autrement dit, la somme des cotisations effectuées dans le cadre du plan épargne retraite sera donc déductible de la base imposable, chaque année, dans la limite d’un plafond établi (soit 10 % du PASS).





S’il s’avère que le plafond de déduction n’est pas atteint, la différence sera reportée sur les 3 années suivantes.

Certes, les plafonds de déductions fiscales ne sont pas les mêmes selon que l’épargnant soit salarié ou travailleur non salarié. Toutefois, ce système fiscal constitue un réel atout pour les ménages imposables, notamment pour les contribuables à forte imposition puisqu’il leur permet de réaliser une économie d’impôt assez conséquent tout en bénéficiant d’un bon rendement (environ 3 %) sur leur placement.

Vous souhaitez investir votre épargne dans un support stable et pérenne ? Vous pouvez dès à présent simuler votre épargne retraite PER sur une plateforme spécialisée pour avoir un rapide aperçu de vos gains.



Qu’en est-il de la catégorie non imposable ?


Si, en tant qu’épargnant, vous choisissez de ne pas déduire les versements à l’entrée (car vous appartenez à la catégorie non imposable), vous avez le choix entre deux options à la sortie du PER :

  • La sortie en capital : vous bénéficierez d’une exonération d’impôt et de prélèvements sociaux sur le capital. Seuls vos gains seront imposés à la flat tax ou prélèvement forfaitaire unique de 30 % (12,8 % d'impôt et 17,2 % de prélèvements sociaux).

  • La sortie en rente viagère : votre rente sera taxée suivant le barème progressif de l’impôt sur le revenu après un abattement de 10 % dans la limite du plafond indiqué.


La flexibilité du PER : adapté à chaque étape de la vie


Un autre aspect intéressant du PER réside dans sa flexibilité et son adaptabilité aux différentes étapes de la vie des épargnants. Contrairement à certains dispositifs d’épargne retraite, il offre une grande souplesse dans la gestion de l’épargne, permettant aux investisseurs de mieux s’adapter à leur situation financière et à leurs projets. Il procure notamment une grande liberté quant aux modalités de versements. De plus, le PER autorise la portabilité du contrat, ce qui signifie que vous pouvez le transférer d’un établissement financier à un autre sans perdre les avantages fiscaux acquis le cas échéant.

21 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page